Disparition de la classe moyenne : mais quand ?

Les inégalités sociales ne sont pas un problème spécifique à certains pays. Il s’agit bel et bien d’un phénomène planétaire dont la progression est plus qu’inquiétante. Si on s’en tient aux résultats des récentes études réalisées sur la question, on rend compte que l’écart que la classe moyenne est une catégorie sociale qui devrait disparaître au cours des décennies à venir. Pourquoi un tel pessimisme sur l’avenir des classes sociales ?

Disparition de la classe moyenne lors de la prochaine décennie : conséquence logique de sa stagnation

La dernière enquête publiée sur les inégalités sociales au niveau mondial est formel : la classe moyenne est une catégorie sociale qui pourrait disparaître durant les prochaines décennies. Le rapport donne non seulement la date approximative à laquelle ce phénomène se réalisera mais fournit des explications utiles sur ses causes. A en croire cette étude réalisée par un groupe d’économistes révèle que la croissance des revenus dans la classe moyenne connaît un ralentissement ces dernières années et celui-ci devrait logiquement se poursuivre.

Ce n’est pas le fait que la hausse des revenus au sein de cette catégorie sociale ait ralenti qui inquiète, mais qu’elle soit presque nulle. De plus, le phénomène persiste avec le gouffre entre riches et pauvres qui se creuse davantage. C’est pour cette raison que les auteurs du rapport sur les inégalités mondiales pour l’année 2018 ont conclu que la classe moyenne ne devrait exister si la tendance se confirmait et se prolongeait.

L’écart toujours croissant entre pauvres et riches : l’autre raison de la disparition probable de la classe moyenne dans les décennies à venir

Le ralentissement de la croissance des revenus de la classe moyenne a été désigné  par les auteurs de ce rapport comme le facteur à l’origine de sa disparition lors de la prochaine décennie. Toutefois, il ne s’agit pas du seul élément qui va conduire à cette situation. Le gouffre qui s’agrandit entre riches et pauvres peut être considéré à juste titre comme la principale de ce phénomène social.

Dans des pays tels que les Etats-Unis ou encore la Grande-Bretagne, l’écart s’est davantage creusé. Aux USA par exemple, le pourcentage des richesses détenues par les riches, représentant 1% de la population est passé de 22% à 39% en quelques années. Ce qui veut dire concrètement que la richesse est seulement concentrée dans les mains d’une infirme partie des Américains.

Les pays avancés : les plus concernés par la disparition prochaine de leur classe moyenne

Bien que les inégalités sociales soient un phénomène mondial, son ampleur dans certains pays est plus importante. C’est le cas notamment des Etats-Unis et du Royaume-Uni. Le nombre de pauvres aux Usa par exemple est estimé à environ 41 millions de personnes. Ce qui équivaut à plus de 12% de la population. Le pays est connu pour être celui possède le taux le plus élevé en termes d’écart entre pauvres et riches. Quant à la Grande-Bretagne, elle compte des millions de personnes qui ne vivent que grâce aux aides sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *